les heures sombres

Homme politique brillant et plein d’esprit, Winston Churchill est un des
piliers du Parlement du Royaume-Uni, mais à 65 ans déjà, il est un
candidat improbable au poste de Premier Ministre. Il y est cependant
nommé d’urgence le 10 mai 1940, après la démission de Neville
Chamberlain, et dans un contexte européen dramatique marqué par les
défaites successives des Alliés face aux troupes nazies et par l’armée
britannique dans l’incapacité d’être évacuée de Dunkerque.
Alors que
plane la menace d’une invasion du Royaume- Uni par Hitler et que 200
000 soldats britanniques sont piégés à Dunkerque, Churchill découvre que
son propre parti complote contre lui et que même son roi, George VI, se
montre fort sceptique quant à son aptitude à assurer la lourde tâche
qui lui incombe. Churchill doit prendre une décision fatidique :
négocier un traité de paix avec l’Allemagne nazie et épargner à ce
terrible prix le peuple britannique ou mobiliser le pays et se battre
envers et contre tout.
Avec le soutien de Clémentine, celle qu’il a
épousée 31 ans auparavant, il se tourne vers le peuple britannique pour
trouver la force de tenir et de se battre pour défendre les idéaux de
son pays, sa liberté et son indépendance. Avec le pouvoir des mots comme
ultime recours, et avec l’aide de son infatigable secrétaire, Winston
Churchill doit composer et prononcer les discours qui rallieront son
pays. Traversant, comme l’Europe entière, ses heures les plus sombres,
il est en marche pour changer à jamais le cours de l’Histoire.